Chatterie de La Nuit D’halloween
Le British Shorthair
Origine : On ignore encore comment ce chat est arrivé en Grande-Bretagne. Il n'est pas impossible qu'il ait accompagné les envahisseurs romains. A ses origines, nous pouvons donc le comparer à notre européen, à notre chat de gouttière, mais les Anglais ont réussi à anoblir leur chat en modifiant sa morphologie et même la structure de sa robe. Divers croisements avec des persans ont aussi considérablement élargi sa garde-robe au niveau des variétés de couleurs. Actuellement, il est aussi apprécié outre-Manche ( où il fait figure de chat nationnal ) que sur le continent. Si vous craquez pour ce chat adorable, vous serez peut-être étonné de trouver bon nombre de chartreux dans la généalogie. C'est un peu dommage, car chaque race à sa spécificité et ses caractéristiques propres. Ces mélanges proviennent peut-être du fait que l'on ne trouve pas toujours le mâle adéquat sans devoir parcourir de longues distances. Il se peut aussi que certains éleveurs ne fassent pas preuve de clairvoyance et qu'ils se contentent d'un mélange harmonieux, sans plus. Description : C'est un chat massif et solide : il peut peser de 4 à 8 kilos, voire même un peu plus pour les mâles qui sont souvent plus costauds que les femelles. Ses pattes sont courtes et le corps n'est pas très long. Les oreilles sont de taille moyenne, arrondies au bout. En Grande -Bretagne, le persan est admis comme mâle légal du Bristish shorthair et dans la plupart des pays du continent, on a croisé les british avec des persans, ce qui a provoqué le léger stop au nez des british. Couleurs : La couleur la plus connue est le bleue. Parmi les nouvelles variétés de couleurs, nous pouvons citer des lilac, des chocolats, des smoke ( fumé), des caméo, des black tipped (par l'utilisation du persan chinchilla qui donna au british de cette variété ses beaux yeux oranges maquillés de noir et son petit nez de couleur brique également cerclé d'un trait noir), des british golden shaded (plus rares) et plus récemment encore des variétés bicolores, ainsi que des "colorpoints" à la création desquels éléveurs belges participèrent très activement. On arrive ainsi à une quantité de variétés impressionnante, toutes ainsi belles les unes que les autres... Tempérament : Le british shorthair a la réputation d'être un chat gentil, d'avoir un tempérament qui colle parfaitement à son physique de gros nounours en peluche. Et ce n'est absolument pas une légende, car c'est un chat très facile à vivre, bien dans sa peau, au tempérament équilibré, pas stressé pour un sou. On peut le considérer comme flegmatique, mais ce n'est pas un mou pour autant. Du persan, il a hérité la douceur et de l'européen l'intelligence. Toujours très proche de ses maîtres, il comprend très bien ce qu'il peut faire et ce que vous n'aimez pas qu'il fasse. C'est un chat de compagnie très intelligent qui adore ses maîtres et sa maison. En outre, il supporte bien la solitude et il attendra patiement votre retour. Mais c'est aussi un excellent chasseur, capable de ce tenir à l'affût durant de longues heures, faisant preuve ainsi d'une patience à toute épreuve. Comme ses congénères, le british est un chat très robuste qui s'habitue très bien à la vie en appartement, aux enfants et aux chiens. S'il a la possibilité de sortir, les brusques écarts de température ont très peu d'influence sur lui. Son poil court, mais dense, le protége parfaitement contre le froid, mais aussi contre les parasites externes. Malgré son très fort esprit d'indépendance, il n'en demeure pas moin très attaché à ses maîtres et à sa maison. Gentil et affectueux, c'est un grand ronronneur. Toutefois, s'il aime être près de vous, il n'est pas du style collant. Où que vous alliez, il préfèrera vous suivre de lui-même plutôt que de se faire prendre dans les bras. En réalité, il n'aime pas trop être " tripatouillé" ou soulevé, mais il n'en devient jamais agressif pour autant. Très intelligent, il apprendra vite à partager les jeux que vous lui proposerez. C'est d'ailleurs l'un de ses atouts : il a une faculté d'adaptation hors du commun. Ajoutons un petit détail qui a son importance : c'est un chat qui aime bien vivre et qui, par conséquent, apprécie la bonne chaire. A partir de deux ou trois mois, il commence a montrer un appetit d'ogre, ce qui risque d'impressionner les nouveaux maîtres. Tout ceci serai sans gravité si le british ne montrait une légère tendance à l'obésité. Voilà donc un point à surveiller... C'est toutefois un chat à la santé robuste et qui ne fréquente les cabinets des vétérinaires pour que les vaccinations de routine et c'est sans aucun problème qu'il vit jusqu'à plus d'une quinzaine d'années en moyenne.
Réservez au 0475/56.12.42 ou par mail : info@chartreux.be
Copyright@Charteux2017.
British bleu et Lilac
HK02800741